Action menée dans les marais de Bourges

 

marais-bourges-france-1336188498-1344829.jpg - 196.71 Kb

Les marais de Bourges sont reconnus depuis l’époque Gallo-romaine. En effet le site à été cité par César lorsque les Romains ont attaqué Bourges (Avaricum) si bien protégé par les marais qui ne laissaient qu’un espace étroit pour l’invasion. C’est depuis le 12ème siècle que les marais ont été assainis dans le but d’alimenter les moulins de la ville. La production maraichère apparait à partir du 17èmesiècle. Les marais appartenaient alors à la communauté religieuse et ont été au terme de la révolution de 1789, vendu aux exploitants. A ce jour les marais de bourges ne sont plus exploité à titre professionnel mais plutôt par des jardiniers amateurs amoureux de ce lieu atypique situé au cœur de la cité berruyère.

 

Dans le cadre de son premier projet le SAMU de l’environnement de la région centre va établir, en collaboration avec le CFPPA du Cher une analyse de risques sur les marais de Bourges. Cette étude aura pour objectif d’identifier les éléments présents ou futurs pouvant porter atteintes à l’écosystème de ce milieu rare et atypique. En outre cette étude sera en mesure de proposer des solutions pour assurer la pérennité des marais berruyers. De plus pour compléter et affiner ce projet le site des marais de Bourges sera comparé avec le site des hortillonnages d’Amiens, ce qui permettra l’anticipation de certains éléments, ou de proposer des solutions aux problèmes déjà présents (pollution par les pesticides, changement de génération, etc.)

 

 

En effet on constate sur le site des Marais de Bourges plusieurs problèmes majeurs :
  • Le vieillissement des personnes entretenant les marais, qui commence à entrainer la prolifération de friches sur certaines parcelles pour faute de repreneurs.
  • L’utilisation de pesticides sur les potagers n’est pas réglementée au même titre que pour les professionnels du secteur agricole. De plus le manque de sensibilisation sur ce sujet est important. Ce qui est grave pour un tel site, qui plus est reconnu depuis 2003 en tant que site classé au patrimoine naturel au titre de l’article 341 du code de l’environnement.
  • Le changement de mentalité des générations conduit à un changement d’utilisation des marais de Bourges, en effet la pratique du jardinage pourrait être délaissée au profil d’activité de loisir.
  • Les flux touristiques qui pourraient tendre vers un accroissement considérable pourraient également dénaturer l’écosystème des marais de Bourges.
La problématique induite pour assurer la pérennité des Marais de Bourges consiste donc par des études d’impactes des différents facteurs de risques à ménager à la fois les générations présentes sur les marais ainsi que l’attrait économique Berruyer que pourrait provoquer ce site rare, tout en trouvant le juste milieu permettant la pérennité si importante de l’écosystème des Marais de Bourges.